Accueil Web-pour-tous.org

Accueil > Articles > La vision floue

La vision floue

25 avril 2006Auteurfrank

Présentation

La perception de l’environnement par ces sujets est une perception de forme, de masse, d’ombres et de lumières aux limites d’autant plus mal définies que la déficience est importante. Les contrastes, les distances et les reliefs deviennent difficiles à apprécier de près, et surtout de loin. L’environnement se fond dans une imprécision faite autant d’atténuations des formes, des couleurs et des aspects saillants, que de confusions. Il perd son attrait, son caractère et son intérêt intellectuel ou esthétique. Plus rien ne ressort, n’attire l’oeil, que des formes et des lumières plus ou moins vives, dans les cas les plus graves. La motivation à regarder n’est plus qu’utilitaire : pour s’orienter, pour analyser des formes et tenter d’y reconnaître un objet, une direction ou un danger. Le plaisir de voir est lui fort limité quand ce n’est pas inexistant. Les sujets qui avaient auparavant une vision normale, soulignent souvent cette impression de percevoir un espace neutre, froid et approximatif, d’où peut surgir un danger, mais qui ne procure pas (plus) de plaisir.

En quoi la vision floue est génante pour la navigation sur Internet

Les lettres, les petits détails ne sont plus ou mal perçus, et les grandes formes, estompées ou déformées selon l’éclairage et les reflets. En effet, la diffusion de la lumière dans l’oeil et sur la rétine la rend rapidement gênante. Pour ces patients, une forte luminosité est « aveuglante » alors que pour un voyant elle est supportée voire adaptée. On dit qu’ils sont photophobes, ce qui signifie que leur tolérance à la lumière est inférieure à la normale.

Haut de page