Accueil Web-pour-tous.org

Accueil > Articles > L’accessibilité numérique a besoin de vous

L’accessibilité numérique a besoin de vous

19 décembre 2014Auteurfrank 5 commentaires

Mesdames, messieurs, associations, vous qui êtes en situation de handicap, vous qui luttez pour faire respecter leurs droits et qui vous mobilisez contre l’ordonnance du 26 septembre 2014 qui modifie la loi de février 2005 pour la mise en application de l’accessibilité des établissements recevant du public (ERP) pour 2015, dans cette même loi il existe l’article 47 sur l’accessibilité numérique.

De nombreux professionnels se mobilisent aussi pour que l’accessibilité numérique soit mieux reconnue et prise en compte sur les sites internet de l’état et ils ont besoin de vous.

Comme je l’ai fait remarquer dans mon article L’accessibilité des établissements recevant du public (ERP) commence par celle du web, faire un site accessible c’est déjà faire en sorte de limiter les déplacements des personnes qui risquent d’être le plus touchées par le manque d’accessibilité des ERP.

Ça bouge dans l’accessibilité numérique

François Hollande qui a participé à la conférence nationale du handicap a annoncé la mise en place d’un label [1].

les sites qui s’engagent concrètement dans une démarche de progrès feront l’objet d’une labellisation.

L’idée est de ne plus pointer du doigt les mauvais élèves, pour plutôt valoriser les bonnes initiatives.

Il n’est plus question de respecter la loi à la lettre et de rigoureusement suivre la totalité des critères du référentiel, mais dans un premier temps, faire preuve d’une volonté d’agir, cela va donc être de plus en plus difficile de se réfugier sous n’importe quels prétextes pour refuser de s’inscrire dans une démarche d’accessibilité numérique pour les sites de l’état .

Les organismes publics pourront normalement solliciter (sous conditions) le FIPHFP (Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) pour financer l’accompagnement accessibilité, et la DISIC (Direction interministérielle des systèmes d’information et de communication) pour le label.

Sensibiliser et informer

Le problème est que bien souvent il est difficile de sensibiliser les moyennes et petites entités sur la nécessité d’entrer dans cette démarche, elles n’en voient pas l’intérêt et pourtant.

Rendre son site accessible c’est contribuer à l’intégration sociale, culturelle et professionnelle des personnes handicapées.

C’est pour les sites web publics une véritable obligation morale et légale de développer une information en ligne qui ne soit pas fermée aux populations handicapées.

Un exemple récent, celui de ma commune (1200 habitants), qui a commandé récemment une refonte de son site Internet et qui, malgré mes nombreuses mise en garde sur l’importance de la prise en compte de l’accessibilité n’en a fait qu’à sa tête et ne l’a pas stipulé dans sa demande.

Alors c’est sûrement de ma faute je n’ai pas du avoir les arguments suffisants pour les faire basculer du bon côté de la force et les responsables ont préféré avoir un "beau site" plutôt que d’avoir un site utilisable par le plus grand nombre bien que normalement l’un n’empêche pas l’autre.

Je travaille dans le web mais ne suis pas estampillé "Expert Accessibilité" cela n’empêche pas que j’estime avoir les compétences nécessaires pour leur prédire une déconvenue [2] quant aux problèmes que le site va poser à de nombreux types d’utilisateurs, alors que c’était le moment idéal de bien faire les choses et s’inscrire dans une démarche citoyenne.

Je pense qu’un de mes "handicap" ajouté à mon manque de persuasion pour ne pas avoir réussi à les décider, c’est d’être "valide" et que si des personnes concernées directement par le handicap et l’accessibilité numérique les avaient informés, sensibilisés, les choses auraient peut-être pu être différentes.

C’est donc là, que vous, qui êtes en situation de handicap avez votre rôle à jouer et j’espère que ce sera le cas dans ma commune.

Travaillons ensemble

Si les principaux concernés que sont les associations et personnes handicapées n’alertent pas les responsables de ces sites de la nécessité de prendre en compte l’accessibilité, qui le fera hormis certains professionnels du web sensibilisés ?

Ne pas pouvoir naviguer sur un site de part votre handicap et ne pas pouvoir accéder à l’information comme tout le monde n’est pas une fatalité.

Donc, que vous soyez une association, une personne, n’hésitez pas à contacter votre mairie, votre communauté de commune, votre conseil général ou régional, votre bibliothèque, votre préfecture… pour leur demander quelles sont leurs intentions en matière d’accessibilité numérique et du label, n’hésitez pas à les interpeller et les relancer sur les problèmes de navigations que posent leurs sites.

  • Navigation au clavier impossible
  • Contraste des couleurs insuffisant
  • Navigation en haut contraste rendu impossible
  • Navigation à l’aide d’une synthèse vocale chaotique
  • Perte d’infos quand on agrandit le texte du site
  • Le non sous-titrage des vidéos
  • etc.

Ensemble nous serons plus forts pour faire avancer les choses.

Vos commentaires

  • Le 20 janvier 2015 à 10:41, par Olivier Nourry En réponse à : L’accessibilité numérique a besoin de vous

    Bonjour Franck,

    Tu touches du doigt un problème fondamental pour notre domaine d’activité : nous nous démenons pour faire avancer un sujet que les principaux concernés eux-mêmes ignorent parfois. Non pas qu’ils s’en fichent, mais ils ne savent tout simplement pas que l’accessibilité numérique existe, et qu’elle est faite pour eux.

    Du coup, bien difficile de mobiliser les personnes en situation de handicap, lorsque les préoccupations vont d’abord vers les aménagements "visibles", c’est-à-dire rampes, ascenseurs et sanitaires adaptés. C’est bien entendu nécessaire, le souci est que cela draine tant les budgets que l’attention du public et des décideurs. Avec une infime fraction des 100 milliards d’euros estimés pour la mise en accessibilité du bâti, on pourrait sans doute accessibiliser tout le Web français… mais on peut toujours courir avant de voir ça arriver.

    Pas de défaitisme cependant : cela n’a pas été mentionné lors de la CNH, mais la part la plus importante du budget de refonte du RGAA ira vers des actions de communication, et notamment auprès des décideurs publics, au niveau national comme territorial. Je fais partie du groupement d’entreprises sélectionnées pour cette refonte, et nous sentons chez nos interlocuteurs une nette volonté de faire avancer le sujet, et d’inciter la mise en action, le label e-accessible n’étant qu’une partie du dispositif.

  • Le 20 janvier 2015 à 19:15, par frank En réponse à : L’accessibilité numérique a besoin de vous

    Bonjour Olivier,

    Malgré le fait que je finisse par être désabusé, 10 ans depuis la loi et 6 depuis le décret (ça commence à faire long) et vu ce qu’il vient de se passer avec ma commune qui a eu le droit à son "Cambronne" de l’accessibilité, ce qui n’a pas arrangé les choses, je crois énormément en cette refonte du RGAA et tout ce qui l’accompagne (label, communication, sensibilisation).

    Je sais que les personnes qui vont gérer ça ont toutes les qualités nécessaires (pédagogie, expériences…) pour faire avancer l’accessibilité numérique en France et je vous souhaite bon courage car quand au final, la seule préoccupation d’une commune c’est de savoir ce qu’elle risque pénalement et pas ce qu’elle peut apporter de positif à ses utilisateurs (des exemples comme ça j’en ai des tas), on part de loin.

    Quand on en arrive à des réflexions comme celle là, on en viendrait presque à souhaiter qu’un organisme public ce fasse épingler une bonne fois pour toute pour discrimination et que cela fasse jurisprudence pour amener un électrochoc et une prise de conscience.

    Il va donc y avoir du boulot pour faire évoluer les mentalités mais je ne doute pas que vous mettrez toute votre énergie et votre savoir faire au service de cette refonte et tout ce qui en découle. Alors soyons positifs et faisons confiance en la nature humaine.

    Sinon, j’ai modifié le lien vers le RGAA3 qui n’était pas très explicite.

  • Le 20 janvier 2015 à 19:17, par frank En réponse à : L’accessibilité numérique a besoin de vous

    Petit problème de limite de caractères dans les commentaires (faut que je regarde ça) je fini donc ici.

    Une petite question tout de même au niveau de la communication. Tu parles des décideurs publics mais celle-ci sera t-elle également tournée vers les associations (je suppose que oui), maillons importants voire essentiels pour faire avancer les choses ?

  • Le 20 janvier 2015 à 20:49, par Olivier Nourry En réponse à : L’accessibilité numérique a besoin de vous

    Je ne connais pas les détails de la communication (je ne travaille pas du tout sur cette question), je ne saurais donc pas te renseigner.
    Ce qui suit est donc uniquement mon analyse.
    Si les représentants des utilisateurs sont bien sûr concernés au premier chef par les travaux en cours, je ne sais pas si c’est le rôle de la DISIC de communiquer auprès d’eux. Dans le sens où l’on n’attend pas d’eux qu’ils appliquent le RGAA, mais simplement qu’ils fassent valoir leurs droits. Si j’avais la responsabilité de ce budget, je le consacrerais probablement surtout sur les payeurs, et un peu sur les faiseurs. Les associations ont leur part du travail à faire, elles sont là pour ça.

  • Le 22 octobre 2015 à 10:29, par lili En réponse à : L’accessibilité numérique a besoin de vous

    Bonjour,

    Je travaille sur des missions de maintien en emploi en lien avec l’AGEFIPH et le FIPHFP. Je suis très attachée à la notion d’accessibilité numérique que j’ai découvert par hasard en accompagnant une kinésithérapeute aveugle en lui finançant un logiciel compatible avec son handicap. Elle avait un discours qui rejoint ce que vous dites, à savoir elle regardait les sites qui étaient accessibles pour y aller mais n’essayait pas d’aller sur d’autres sites pour ensuite avoir une démarche de prévenir le site qu’elle ne pouvait pas accéder à son contenu.
    J’ai accumulé pendant des mois de la connaissance là dessus car il a fallu que je fasse pour un client une formation là dessus par hasard. Nous rencontrons tous les jours des structures publiques qui nous parle d’accessibilité physique mais jamais elles ne nous ont parler d’accessibilité numérique, comme si ça n’existait pas ou elles ne sentent pas concernées alors que je ne fais personnellement pas la différence, un site web étant pour moi un lieu d’accueil du public.
    J’ai essayé de voir les financements pour cette démarche mais je ne vois rien de clair. Je sais qu’il y a un budget pour les actions de formation dans ce domaine mais combien ? sous quelle forme ?… comme toujours, tout est bien explicité pour l’accessibilité physique mais pas pour l’accessibilité numérique.
    Avez vous des suggestions à me faire là dessus ?

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Haut de page